QUI SOMMES NOUS ?

CREATION DU STP-CA

Créé en juillet 2008 par la Plateforme de Concertation entre le Gouvernement (présidée et conduite par le Premier Ministre) et ses Partenaires Techniques et Financiers (représentés par les Chefs d’Agence des pays et organismes partenaires étrangers), le STP-CA a été mis sous tutelle du Premier Ministre et installé dans l’enceinte du Palais du Premier Ministre à Mahazoarivo.

La création du STP-CA est le fruit d’un long processus de concertation et de réflexion entre des acteurs du Gouvernement et des PTF. Dernières en date de ce long processus sont l’étude coréalisée par la Présidence et la GTZ (2008, version draft) et enfin la Table Ronde des Partenaires de Madagascar (juin 2008) et qui ont toutes recommandé la création effective d’une structure de coordination des aides extérieures.

Cette création fait suite à un constat sur le manque de coordination dans le domaine de la gestion des aides extérieures à Madagascar et qui s’est concrètement manifesté par le fait qu’aucune entité ou service gouvernemental ne pouvait mettre à la disposition du Gouvernement une vue globale basée sur des informations exhaustives et fiables concernant les projets financés par l’aide extérieure.

En effet, la gestion de l’information sur l’aide a été repartie entre le Ministère en charge de l’Économie et de la Planification, le Ministère en charge des Finances et du Budget et celui en charge des Affaires Étrangères, et chacun de ces trois ministères disposait d’une certaine quantité d’information qui correspond à leur attribution respective dans le processus.

 

ATTRIBUTIONS

Le STP-CA a été créé pour assurer le rôle d’interlocuteur unique des PTF au sein du Gouvernement dans le domaine de la gestion des informations sur l’aide extérieure pour une meilleure coordination et pour assurer l’efficacité de l’APD à Madagascar. Il assure un rôle de coordination mais ne se substitue pas aux départements ministériels qui demeurent responsables de leurs activités attenantes à la gestion et l’exploitation des données (principe de subsidiarité).

Le décret instituant le STP-CA (suivre lien ci-après) spécifie que le STP-CA est l’organe d’exécution et de suivi des orientations stratégiques et politiques du Gouvernement dans ce domaine de la coordination et de l’efficacité de l’aide. Spécifiquement, le STP-CA est chargé :

    • Axe 1: Appui à la Plateforme de concertation Gouvernement-Partenaires en faisant office de secrétariat technique des réunions de cette plateforme ;
    • Axe 2: Mise en place d’un système performant d’aide à la décision et de gestion de l’information sur l’aide (mise en place d’une base de données et un tableau de bord sur la situation de la gestion de l’aide. Télécharger ici la Brochure );
    • Axe 3: Appui aux mécanismes de coordination sectoriels et thématiques, notamment en fournissant un appui aux Ministères à l’utilisations des informations sur l’aide ainsi centralisées dans la base de donnée;
    • Axe 4: Visibilité et implication accrues de Madagascar dans les initiatives et réseaux internationaux sur l’efficacité de l’aide.

 

ORGANISATION

Selon les recommandations des études et concertations qui ont servi de références pour la mise en place du STP-CA, celui-ci devrait être une structure technique légère au sein d’une institution à un niveau hiérarchiquement supérieur aux Ministères : la Primature.

Ayant rang d’une direction générale de ministère, le STP-CA est rattaché directement au Cabinet Civil du Premier Ministre dont le Directeur assure le rôle de Directeur National du Programme d’Appui aux Capacités Nationales de Coordination de l’Aide (Programme Gouvernement-PNUD).

Le Directeur du Cabinet Civil du Premier Ministre – représentant le Premier Ministre – préside le Comité de Pilotage qui administre et supervise les activités du STP-CA. Ce comité est composé du Ministère en Charge de l’Economie et de la Planification, le Ministère en charge des Finances et du Budget, le Ministère en charge des Affaires Etrangères et l’entité chargée de la mise en œuvre du Plan de Développement (ex-SGMAP) et enfin des Représentants des PTF (en occurrence le PNUD).

 

 

<>